ANGGUN doit faire face au vent

Par Thierry Cadet
Le 4 mars 2016
3 mins

Si « Nos vies parallèles« , son duo avec Florent PAGNY n’aura pas reçu le succès escompté alors que c’était un tube en puissance, ANGGUN enchaîne avec un troisième extrait de son nouvel album « Toujours un ailleurs« . Ainsi, après « A nos enfants » et « Nos vies parallèles« , voici que débarque en radios l’up-tempo « Face au vent« . ANGGUN n’a que 20 ans lorsqu’elle débarque en France. Elle ne parle pas notre langue et rêve de dévorer la vie, de partir à la rencontre des autres, pour mieux se découvrir elle-même. Au hasard d’une rencontre, le destin mettra sur son chemin celui qui va changer sa vie et lancer sa carrière internationale : Florent PAGNY. Séduit par sa voix singulière et envoûtante, il lui présente son producteur musical de l’époque. C’est ainsi que « La neige au Sahara » verra le jour, se classant 16ème de notre Top en 1997. Leurs chemins se croiseront souvent… chacun se réjouira du succès de l’autre à distance.

ANGGUN pose évoque un monde qui s’égare parfois, un monde qui s’éloigne des vraies valeurs. Femme engagée et authentique, la chanteuse délivre un message universel et profond. Un retour à l’essentiel, à tous ces petits moments simples et précieux : un sourire, un regard, une main d’enfant qui serre la nôtre… Ces instants de vie qui remplissent de bonheur et nous transportent. De sa voix si singulière, ANGGUN revient telle que nous la connaissons : généreuse, sincère et émouvante. « Je suis une déracinée. Dans le sens où je suis partie d’ailleurs, l’Indonésie, pour planter mes racines dans un autre « ailleurs », la France. La musique a toujours été mon passeport pour aller d’un pays à l’autre. J’aimerais que cet album soit un refuge pour ceux qui l’écoutent. Qu’il les invite à se découvrir eux-mêmes. Le voyage nous permet de revenir à l’essentiel » confie-t-elle.

Thierry Cadet