Chantal GOYA : "Gilbert COULLIER n'est pas venu une seule fois nous voir jouer..."

Par Thierry Cadet
Le 10 janvier 2014
2 mins
A l'occasion des fêtes de fin d'année, Chantal GOYA était d'une part, de retour en bacs avec une intégrale, mais aussi sur scène, notamment avec la reprise de son spectacle créé en 1983 "La planète merveilleuse", actuellement et jusqu'au 26 janvier prochain, au Palais des Congrès de Paris. A cette occasion, la chanteuse a donné une interview croisée avec son mari et auteur/compositeur Jean-Jacques DEBOUT (par ailleurs de retour le mois prochain dans "Boulevard des planches" sur Melody), au magazine "Platine". Chantal GOYA, aujourd'hui produite par Stéphane DARRIS, revient sur la période où son spectacle "L'étrange histoire du château hanté" était signé chez le tourneur Gilbert COULLIER, en 2010. COULLIER est bien pour Céline DION, pas pour moi …/… Il n'est même pas venu une seule fois nous voir jouer. Il n'a pas le temps, il va voir JOHNNY, il va voir tout ça… Mais COULLIER a été sympa car il a produit le spectacle. A l'époque, je cherchais un financier et il a investi déclare-t-elle. Oui, il a été sympa, mais je n'avais pas l'impression d'avoir quelqu'un qui me comprenait. Il a fait ça comme il aurait fait autre chose… surenchérit Jean-Jacques DEBOUT (disque d'or avec "Sous le soleil des guinguettes").
 
 
Dans la reprise de "La planète merveilleuse", on a rajouté dans "Le vieux Paris", quatre chansons anciennes : "Le panda", "Bécassine", "Guignol"… Il y a surtout une chanson nouvelle que m'a écrite Jean-Jacques : "C'est la marche des poulbots de Montmartre", avec tout un tableau avec vingt poulbots" …/… Pour "Tintin", comme HERGÉ n'est plus là, c'est devenu un business énorme. Je ne vais pas me heurter à des gens que je ne connais pas et qui vont me demander des milliards

 

Thierry Cadet