Charles Aznavour - À ma fille, une chanson sur l'envol

Par Gilles Farina-Vallé
Le 12 octobre 2022
3 mins

Dans la variété, de nombreux artistes ont chanté le départ d’un enfant. Michel Sardou avec Je vole, Mike Brant avec Toi mon enfant ou encore Serge Reggiani avec Ma fille. Aujourd’hui, revenons sur la magnifique chanson de Charles Aznavour À ma fille.

L’enfant sur le départ

Être parents est une étape bouleversante dans une vie d’adulte. Partir à deux, puis un jour revenir à trois… Mais le temps passe et le fruit de ses entrailles prendra inévitablement un matin son envol.

Dans « A ma fille », Charles Aznavour se met dans la peau d’un père imaginant que son être le plus cher s’en ira au bras d’un autre. Une part de l’homme se retrouve démunit d’amour à donner. L’amour d’un père à sa fille désorienté dans une maison si vide.

Sa fille connaitra un jour les amants. Un jour, elle se retrouvera mariée. Un beau matin, il la dévêtira du nom qui est le sien… « Dans le recueillement d’une paisible église », le chanteur offrira la main de sa fille à l’homme de son choix. Malgré la douleur, il livrera son coeur à cet « étranger », « ce voleur ».

La force de la chanson s’inscrit dans la dualité entre la tristesse d’un père se séparant de sa fille et le bonheur qu’il imagine dans ses yeux. Charles Aznavour prend conscience qu’un jour, sa petite fille prendra son envol. Pourtant, la douleur de la séparation s’estompera progressivement à mesure que la vie avance.

Si il ne fallait retenir qu’une chose de cette déclaration d’amour paternelle ce serait à mon sens un des plus beaux vers de notre répertoire :

« Je le hais, et pourtant s’il doit te rendre heureuse

Je n’aurai envers lui, nulle pensée haineuse »

Une magnifique chanson, tendre et émouvante que chaque père aura un jour à l’esprit…

Pour retrouver Charles Aznavour dans des émissions jamais revues, rendez-vous sur notre plateforme de streaming : my.melody.tv !