Charles Aznavour - Bon Anniversaire une chanson tendre ?

Par Gilles Farina-Vallé
Le 5 juillet 2022
2 mins

Sortie en 1963 chez Barclay, Bon Anniversaire relate la soirée “catastrophique” d’un couple de mariés.

Péripéties et tendresses

La chanson nous place dans l’intimité d’un couple en plein préparatif pour fêter “le jour ou le bonheur (l)’avait vêtu de blanc”. Charles Aznavour doit conduire sa moitié au théâtre. Il est prêt, attendant dans son complet neuf. Pourtant, la robe de sa femme n’arrive pas et les heures tournent.

Quand cette dernière arrive enfin, avec la précipitation, il déchire la fermeture de sa robe :

Ta robe est arrivée, enfin, et tu respires
Moi pour gagner du temps je t’aide de mon mieux
Tout semble s’arranger mais soudain c’est le pire
La fermeture éclair s’arrête au beau milieu
On s’énerve tous deux, on pousse et puis l’on tire
On s’y mêle les doigts, on y met tant d’ardeur
Que dans un bruit affreux, le tissu se déchire
Et je vois tes espoirs se transformer en pleurs

Il est 11h, ils sont enfin prêts. Cependant, le théâtre fermé » Adieux pièces d’Anouilh ou bien de Sartre » et ils décident de rentrer.

Les deux amants déambulent dans les rues de Paris le cœur lourd mais comme “l’amour est le plus fort”, ils parviennent à en sourire.

La fin de la chanson montre la tendresse dans cette relation car on comprend qu’ils s’aiment et que rien ni personne ne pourra leur enlever cet amour.

Viens nous irons souper tous deux en tête à tête
Non, tu as le coeur gros et préfère rentrer
Par les rues lentement, nous marchons en silence
Tu souris, je t’embrasse, et tu souris encore,
La soirée est gâchée, mais on a de la chance
Puisque nous nous aimons, l’amour est le plus fort

Rendez-vous sur notre plateforme de streaming pour retrouver les émissions jamais revues de Charles Aznavour !