Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert

Une légende s'éteint. L'icône du rock britannique David BOWIE est mort hier d'un cancer, une maladie qu'il combattait depuis dix-huit mois, laissant derrière lui une magistrale carrière. Ironie du sort, le nouvel album de l'interprète de "Let's Dance" est en bacs depuis vendredi dernier, le jour de ses 69 printemps. Un disque déjà porté par deux extraits : "Blackstar" et "Lazarus".

Après des débuts hésitants entre folk et variété, dans la deuxième moitié des années 60, et un détour par le mime, il se fait connaître du public, en juillet 1969, lorsque son titre "Space Oddity" entre dans le Top 5 des meilleurs ventes au Royaume-Uni. Mais c'est trois ans plus tard, en 1972, que BOWIE devient réellement une vedette par l'intermédiaire de son alter ego décadent, Ziggy STARDUST. Il dévoile alors avec un glam rock sophistiqué et apocalyptique et des spectacles flamboyants. Ouvertement bisexuel, BOWIE s'impose comme une icône sexuelle d'avant-garde. Pendant le reste de la décennie, il s'intéresse aux musiques noires (soul, funk et disco) et à la musique électronique émergente, et crée des mélanges nouveaux notamment avec la complicité du producteur et musicien Brian ENO.

Dans les années 80, devenu une vedette grand public, il remplit les stades avec une pop efficace, mais finit la décennie avec un revirement complet, en s'associant au groupe de garage rock, TIN MACHINE. Dans les années 90, il retourne à un style plus expérimental intégrant les influences de musiques contemporaines telles la techno et la drum'n'bass. Absent de la scène musicale à partir de 2004, David BOWIE ne donne de tournée depuis le "Reality Tour" de 2003-2004, et sa dernière prestation sur scène remonte à 2006.

Au cinéma, BOWIE aura fait l'acteur dans une vingtaine de films entre 1967 et 2008 dont "Les prédateurs" de Tony SCOTT en 1983 avec Catherine DENEUVE, "Furyo" de Nagisa ŌSHIMA ou "Labyrinthe" de Jim HENSON l'année suivante, culte pour les enfants des 80's. En France, ses plus gros tubes restent "The Man Who Sold The World" (repris par NIRVANA en 1994), "Space Oddity", "Ashes To Ashes", "Life On Mars", "Starman", "Let's Dance", "China Girl", "Blue Jean", "Dancing In The Street" ou "Absolute Beginners". Actuellement, le spectacle "Lazarus" dont il est l'auteur est jouée à Broadway avec Michael C. HALL (DEXTER) dans le rôle principal (voir sur ce lien). En 2016, David BOWIE aurait dû participer à la création d'une comédie musicale sur le personnage de "Bob l'Éponge" en collaboration avec d'autres artistes dont Cindy LAUPER.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 1973, selon Jean-Pierre PASQUALINI, David BOWIE reprenait un titre de Jacques BREL, "La mort" de 1959, adapté en "My Death". L'année suivante, il faisait d'"Amsterdam" créé en 1964 par Jacques BREL, un magistrale "Port Of Amsterdam". L'adaptation était signée par Mort SHUMAN. En 1977, David BOWIE chantera même son tube "Heroes" en français (voir sur ce lien).

Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody