DOUCHKA revient à ses premières amours

DOUCHKA revient à ses premières amours

Peut-on être et avoir été ? Pendant près de 30 ans, DOUCHKA (à ne pas confondre avec le DJ rennais DOUCHKA) s’est efforcée de gommer l’image de chanteuse pour enfants qu’elle a été et qui lui colle à la peau. Elle aura tout essayé, de ses photos de charme pour casser son image, à la présentation du “Téléshopping” sur TF1, en passant par sa participation à l’émission “Première compagnie” et aux auditions à l’aveugle de “The Voice“, il y a quatre ans (voir sur ce lien). Elle a même repris son homonyme pour la parution d’un album destiné à un public adulte, “Bojidarka” (le single “Le clown” sera disponible en digital le 6 mars prochain). Mais rien n’y fait, Douchka ESPOSITO est et restera la première égérie Disney (ce qu’elle revendique par ailleurs à nouveau sur l’affiche de son nouveau spectacle).

La fabuleuse histoire de Douchka” est en effet actuellement proposé par l’agence Tendances & cie, à destinations des mairies, comités des fêtes, associations ou agences événementielles. L’occasion de retrouver la chanteuse et ses amis dans une forêt magique, au sein d’un conte musical et féérique, avec pour la première fois tous les tubes de DOUCHKA réunis, réhaussés de quelques inédits.

 
Fille de l’acteur italien Giani ESPOSITO (décédé en 1974) et de la comédienne française Pascale PETIT, Douchka BOJIDARKA ESPOSITO signe à 19 ans un contrat d’ambassadrice pour le groupe Disney d’une durée de dix années, grâce à son beau-père Umberto PETRUCCI aka MÉMÉ IBACH, déjà producteur de… Karen CHERYL. Les choses débutent tel un conte de fées pour celle qui, monté sur ressort, se retrouvera du jour au lendemain propulsée en tête du Top avec un premier single “Mickey, Donald et moi“, devenu l’hymne d’une génération de gamins (au clip culte – une pensée pour le danseur Alexander BEDROWSKI décédé du sida en 1999), et écoulé à près de 500 000 exemplaires (10ème meilleure vente de 45 tours cette année-là) ! 
 
Suivront des tubes en rafale, de “Élémentaire mon cher Baloo” à “Je chante parce que t’aime“, en passant par “Zorro“, “Taram et le chaudron magique” ou “Davy Crockett“, au total plus de cinq millions de disques vendus et une nomination aux Victoires de la Musique. La jeune fille illustre et représente en chansons toutes les productions cinématographiques Disney du moment. A l’époque, elle est partout, sur tous les plateaux-télé, de “Champs-Elysées” à “Porte-Bonheur” ; partout durant quatre ans avant de traverser le désert jusqu’en 1991, et de finalement rompre son contrat avec la firme américaine, trois ans avant sa fin officielle. DOUCHKA désire assouvir son désir de maternité, et sera remplacée par ANNE qui devient à son tour la nouvelle chanteuse officielle du groupe Disney, avec “Oliver“.

 

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.