Et si l'arrêt de "Chabada" et "Taratata" était politique ?

Par Thierry Cadet
Le 10 mai 2013
3 mins
France Télévisions s’apprête à supprimer deux émissions de variétés majeures du service public : « Chabada » d’abord, créée en 2009, mais aussi « Taratata« , que NAGUI a lancée sur France 2 en 1993 (et dont Melody rediffuse régulièrement les premiers numéros) ! Il n’y a guère beaucoup d’émissions grâce auxquelles les artistes peuvent venir exercer leur métier, chanter en live, sans playback, et à heure de grande écoute. « Chabada« , chaque dimanche après-midi réunit autour d’un million et demi de téléspectateurs, permettant de mêler l’ancienne à la jeune génération, de Serge LAMA à Salvatore ADAMO, en passant par Marcel AMONT, Gérard LENORMAN, Michel SARDOU, Patrick BRUEL, Patrick FIORI ou plus proche de nous Valentin MARCEAU, BB BRUNES, YCARE, Amandine BOURGEOIS, SAINT-ANDRE, Mickaël MIRO ou VOLO. Une soixantaine artistes se sont par ailleurs insurgés contre cette annonce et ont appelé Rémy PFIMLIN, le président de France Télévisions, à revenir sur sa position (voir la pétition en ligne sur sauvons-chabada.fr).
 
 
Véritable institution du PAF, « Taratata » quant à elle, avait déjà dû s’interrompre entre 2000 et 2005, pour des raisons financières. Et l’émission n’ouvrait pas ses portes qu’à des artistes indépendants ou estampillés bobos comme certains l’affirment haut et fort : MIKA, Christophe MAE, Elodie FREGE, Nolwenn LEROY ou SHY’M ont eux aussi eu les honneurs de NAGUI ces derniers mois. 

Pis, France 2 veut réduire le nombre de numéros annuels de l’émission culte « Champs-Elysées« , relancée en 2010. Michel DRUCKER explique dans « Le Parisien » qu’il préfère arrêter l’émission que la présenter seulement deux fois par an. Si on asphyxie les grands programmes repères de France Télévisions, il ne reste plus rien ! Il y a des émissions qu’on ne peut pas faire au rabais. Plutôt que de produire « Champs-Elysées » ainsi, de supprimer les ballets, l’orchestre symphonique, etc., je préfère arrêter. A la limite, je serais d’accord pour une seule émission exceptionnelle dans l’année. On ferait comme Les Enfoirés. Ce n’est pas sûr, on verra.

 

 

L’arrêt de « Taratata » et « Chabada« , justifié par France Télévisions comme une volonté de faire des économies (les coûts de production étant jugés trop élevés) ne serait-il finalement pas politique ? Comme on se souvient de la mise au placard de Danièle GILBERT à l’arrivée au pouvoir de François MITTERRAND, on sait que Daniela LUMBROSO est une intime de Nicolas SARKOZY, SARKOZY a sauvé le service public avait-elle déclaré. On passera sur le retour de Patrick SABATIER en 2008 – un Patrick SABATIER par ailleurs (hasard ou coïncidence ?) lui aussi dans le collimateur de France 2.
 
Thierry Cadet