France 2 se sépare de Patrick Sébastien

Par Thierry Cadet
Le 15 octobre 2018
3 mins

Ses nombreuses sorties critiques à l’encontre de France 2 auront eu raison de lui. Désireuse plus que jamais de bannir de ses chaînes « les hommes blancs de plus de 50 ans« , Delphine ERNOTTE la présidente de France Télévisions, se sépare de Patrick SÉBASTIEN. Une décision qui intervient après celles de renvoyer David PUJADAS, Julien LEPERS, TEX et Catherine CEYLAC.

Certes, France 2 lui avait commandé de nouveaux numéros des « Années bonheur » pour 2018, mais Patrick SÉBASTIEN restait toujours mécontent des propositions de sa direction, et en particulier de la réduction de ses primes. « On m’avance des raisons économiques pour rogner encore sur le nombre d’émissions. Pour la saison 2018/2019, je n’aurai que quatre « Années bonheur », deux « Plus Grand Cabaret du monde », un réveillon et zéro fiction ! S’ils me donnent moins, je ne resterai pas. Et s’ils me donnent la même chose, je ne resterai pas non plus » confiait-il la semaine dernière à nos confrères de « Télé Star ». « Quant à mes fictions, elle n’entreraient pas dans la ligne de la chaîne » (voir sur ce lien).

Le présentateur se plaignait aussi d’un déficit de confiance entre lui et la direction de France 2 : « Je ne critique pas le choix de France 2 mais la direction de France 2 ne me fait plus confiance. Je suis déçu parce qu’on mérite mieux. « Le plus grand cabaret du monde » est le programme le plus regardé sur TV5 Monde et c’est une référence mondiale ! Je n’en demandais pas 25. J’en voulais juste deux de plus. Avant, il y en avait une par mois. J’ai un sentiment d’injustice. C’est pareil pour Michel DRUCKER. Je sais à quel point il en souffre. Ce mépris-là est terrible. Je ne me plains de rien mais quand tu vois les commandes des autres animateurs… NAGUI peut se permettre des primes à 5% parce qu’il tient l’access (ndlr : avec « N’oubliez pas les paroles« ), moi, si je fais 5%, c’est fini, je suis dehors ! Laurent RUQUIER le samedi soir fait 8%, mais il va continuer à en avoir plein… Il y a clairement deux poids deux mesures » poursuivait-il.

C’est donc une histoire débutée en 1996 qui s’achèvera d’ici quelques mois. Avant son départ en juin prochain, Patrick SÉBASTIEN a encore quatre prime des « Années bonheur » et deux numéros du « Plus grand cabaret du monde » – hors réveillon – à écouler. La direction de France Télévisions ne fait « aucun commentaire » sur le limogeage de Patrick SÉBASTIEN.

Par Damien Louvetys