Francky VINCENT et Eve ANGELI reviennent en duo

Par Thierry Cadet
Le 8 janvier 2018
2 mins

Francky VINCENT, qui n’avait pas fait parler de lui depuis son dispensable single « Ton Facebook« , en été 2016 (voir sur ce lien), s’associe à Eve ANGELI le temps du duo « T’es chiant(e)« . La reprise d’un titre zouk de l’artiste guadeloupéen sorti en 1992 (avec la chanteuse HOURIA). La chanteuse, révélée au début du XXIème siècle avec « Avant de partir » (Top 4 en 2000), reconvertie dans le théâtre et la télévision depuis quelques années, n’enterre donc pas pour autant ses envies de chanson. « Avec Francky, on s’était vus plusieurs fois, l’été, lors de galas ou de concerts. L’an­née dernière, pendant la Fête de la Musique de Lille, on s’est retrou­vés dans le même hôtel. Il est tout simple­ment venu me voir au petit-déj… et on a bien accro­ché ! » confie-t-elle à nos confrères du magazine « Voici ».

<iframe src= »https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FFranckyVincentOff%2Fvideos%2F1533424740071773%2F&show_text=0&width=560″ width= »560″ height= »315″ style= »border:none;overflow:hidden » scrolling= »no » frameborder= »0″ allowTransparency= »true » allowFullScreen= »true »></iframe>

Pour Francky VINCENT : « Cette magnifique chanson vous rappellera vos chamailleries de couple sans aucun doute. Elle est boudée pour le moment par les labels des maisons de disque« , espérant qu’elle soit bientôt commercialisée grâce aux nombreux clics, commentaires et téléchargements. Sur Facebook, la vidéo dépasse déjà le million de vues. « Gageons que ce titre sera estampillé meilleur duo de l’année 2018. Grâce à vous ça buzz grave!!! » poursuit-il. A suivre…

Né le 18 avril 1956 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, Francky VINCENT se découvre une passion pour la musique à l’âge de 18 ans et intègre un petit groupe en tant que percussionniste dans un premier temps, puis chanteur par la suite. Véritable vocation, il continue dans la musique aux Antilles pendant dix-sept ans et en 1992 s’installe en France pour connaître la consécration dans l’hexagone trois ans plus tard avec « Fruit de la passion« , puis « Alice ça glisse« .

Par Thierry Cadet