François CORBIER piégé par "Génération Club Do"

Par Thierry Cadet
Le 24 octobre 2017
3 mins

A l’occasion du documentaire qui lui est consacré, « Des traces dans la mémoire des masses » de Félix LÉTOT, François CORBIER a accepté l’invitation de la chaîne YouTube « Génération Club Do« . Seulement voilà, GonzagueTV s’est fait passer pour un spécialiste des réseaux sociaux et a demandé à l’artiste de faire des lancements improbables. « L’objectif étant de montrer que François CORBIER est bien plus que le personnage que nous connaissons via le « Club Do« . C’est aussi un auteur, compositeur, interprète de talent, une facette de ce personnage haut en couleur trop souvent négligée, mais si bien décrite dans le documentaire !« .

En 2015, six ans après son prédécesseur « Presque parfait » paru en 2009, François CORBIER, l’ex-trublion du PAF, dévoilait « Vieux lion« , un nouvel album composé de treize chansons inédites (voir sur ce lien). Malgré tout, c’est toujours et encore pour évoquer sa période « Récré A2 » et « Club Dorothée », qui suscitent la nostalgie chez toute une génération, que les médias l’invitent. « Ce que je deviens, je deviens ce que les médias ont fait de moi, c’est-à-dire rien » confiait-il à nos confrères d’Europe 1 (voir sur ce lien).

Après vingt ans de télévision, François CORBIER a donc repris sa guitare, son chemin de troubadour facétieux, espiègle, ironique et balade ses chansons aigres-douces du coin de son sourire, l’air de rien, et ça fait mouche (il était l’été dernier au Festival DécOUVRIR de Concèze) ! Un jeune homme étonnant de 73 balais qui en deux coups de cuillère à pot et trois notes de ukulélé tire notre petit monde étriqué de sa torpeur ! C’est gai, c’est frais, c’est enjoué. Ce garçon ne manque pas d’humour et il sait le partager. Il est loin, très loin le « Club Dorothée » et « Récré A2 » où il a fait le pitre pendant toutes ces années pour les enfants scotchés devant leur écran.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

« Des traces dans la mémoire des masses » est diffusé jusqu’au 14 novembre prochain, au cinéma le Saint André des Arts, à Paris (voir sur ce lien). François CORBIER se raconte à travers sa vie et ses chansons. Un portrait romanesque dressé de son enfance à ses débuts de chansonnier, des cabarets parisiens à la télévision aux côtés de DOROTHÉE, en passant par ses galères post-cathodiques, avant un retour concluant à la chanson.

Thierry Cadet