GIPSY KINGS : deux Chico en justice !

Par Thierry Cadet
Le 27 février 2013
2 mins
Nouveau scandale concernant les Chico, et… procès pour parasitisme et contrefaçon de marque. Après en être venus aux mains, c'est désormais représentés par leurs avocats respectifs que Chico BOUCHIKHI (le vrai leader des GIPSY KINGS dont l'album de duos "Chico & The Gypsies… & Friends" a été un grand succès l'an dernier) et Chico CASTILLO mènent bataille. L'affaire remonte à plusieurs années déjà. Se présentant comme un ancien des GIPSY KINGS, Chico CASTILLO a été condamné en 1998, mais a continué ses actions illégales. On a un tas d’attestations prouvant qu’il s’évertue à se faire passer pour le vrai Chico déclare Julie DEJARDIN, l'avocate de BOUCHIKHI.

En 2011, France 2 annonce sur scène pour le Concert pour l'égalité, la présence du chanteur des GIPSY KINGS, entre Yannick NOAH et Nolwenn LEROY, alors que c’est le faux Chico qui débarque pour chanter "Djobi Djoba", se présentant comme Chico CASTILLO The Gipsy. CASTILLO, qui est même parvenu à remplir l'Olympia en octobre dernier. Par ailleurs, en mai  2012 un jugement est rendu en faveur d’Anne-Céline Lopez, une jeune chanteuse dont CASTILLO a nui à la réputation, en faisant croire qu’il vivait en concubinage avec elle. Je ne suis pas un imposteur déclare-t-il. Son producteur ajoutant, il y a deux ans, suite à l'affaire du Concert pour l'égalité : L'article est entaché de mensonge et de diffamation. Chico CASTILLO The Gipsy n'a été, à aucun moment, présenté comme un GIPSY KINGS. Ni à l'organisateur, ni sur scène, encore moins sur France 2. A suivre…

 
Thierry Cadet