Jeanne MAS : "Pascal OBISPO est le compositeur avec qui j'aurais aimé travailler"

Par Thierry Cadet
Le 13 septembre 2017
3 mins

Le seizième et nouvel album de Jeanne MAS « pH« , est disponible depuis le printemps dernier. Dix nouvelles chansons dont neuf composées avec Jeremy STILL – de retour après « C’est pas normal« , « So Deep » et quelques autres titres présents sur l’opus « Be West« , et une chanson composée par Piero CALABRESE, le compositeur fétiche (au-delà de Romano MUSUMARRA) et ami de la chanteuse, décédé en mai dernier. Le titre « pH » est l’abréviation de potentiel hydrogène, un paramètre servant à définir si un milieu est acide ou basique. C’est une allusion à la vie qui bascule souvent entre le bien-être et les déceptions. Un album à tendance rock très attendu par les fans de l’artiste, porté par le single « Slash & moi« .

A cette occasion, Jeanne MAS s’est confiée à Frédéric ZEITOUN dans l’émission « Melody de ma vie » (voir sur ce lien), sur les chanteurs qui lui ont donné envie de faire ce métier. De Jacques BREL à Daniel BALAVOINE, en passant par Michel BERGER, Julien CLERC, Johnny HALLYDAY ou Pascal OBISPO, la chanteuse évoque les hommes artistes de sa vie. « OBISPO est extrêmement talentueux. Il est très généreux. Il a écrit pour les autres, « Savoir aimer » qu’il a écrit à Florent PAGNY, c’est extraordinaire. C’est un grand mélodiste, et c’est dommage que j’arrête là, parce qu’un jour j’aurais aimé travailler avec lui » confie-t-elle. A suivre ?

C’est au printemps 1984, que Jeanne MAS explose pour la toute première fois avec son premier succès, signé chez EMI. 800 000 passages en caisse seront enregistrés pour ce tube écrit et composé par Romano MUSUMARRA, Roberto ZANELLI et Jeanne MAS. Dans la foulée une version italienne et une version anglaise de la chanson seront enregistrées. La chanteuse va ensuite enchaîner les tubes tout au long des années 80, dont « Johnny, Johnny » ou « Cœur en stéréo« , « En rouge et noir » ou « Sauvez-moi » ; elle monte alors sur la scène de l’Olympia à Paris, remporte deux Victoires de la Musique (Révélation et Interprète féminine de l’année).

Thierry Cadet