Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
Crédit photo : affiche des concerts parisiens de Joan Baez

C'est une histoire incroyable que rapporte le Web depuis quelques jours, la chanteuse humaniste mondialement connue Joan BAEZ, recalée jeudi dernier, à 77 ans, du club parisien Pachamama ex-Barrio Latino (situé près de la place de la Bastille, dans le 11e arrondissement) à cause de... ses chaussures "trop légères" d'après les deux physionomistes. Paris, capitale du progressisme ? Visiblement non. Cette grande ville européenne, centre mondial de l'art, de la mode, de la gastronomie et de la culture, deviendrait-elle étroite d'esprit et phallocrate ? Victime de l'inculture des deux physionomistes, Joan BAEZ n'a pour autant pas insisté pour entrer, préférant ne pas dire qui elle était. La grande classe. "Pour une fois que je portais des chaussures !" s'exclame-t-elle avec humour sur sa page Facebook. La chanteuse était en concert à Paris, à l'Olympia, pour dix concerts exceptionnels, elle jouera les prolongations dans la salle du boulevard des Capucines, les 5, 6, 12 et 13 février 2019.

"On l'a refusée sans que l'on sache que c'était elle" déclare Friedrich HARTWIG, le directeur adjoint du club, à nos confrères de France Info. "Joan BAEZ s'est présentée à la porte de l'établissement, de manière très naturelle, propre à son image, sans dire qui elle était. On l'a refusée sans que l'on sache que c'était elle, bien sûr. Elle n'a absolument pas insisté pour entrer. Et encore moins argué qu'elle était une personne connue. L'agent qui l'a refusée est mortifié. Mais il n'a fait qu'appliquer les règles : il peut y avoir du verre cassé par terre, c'est pour cette raison qu'on ne laisse pas entrer les gens avec des ballerines. On est un club populaire, en aucun cas un club select du 8ème arrondissement". Le mal est fait.

Joan BAEZ est l'une des voix des années 60 et 70, souvent surnommée "la madone des pauvres gens". C'est elle qui impose Bob DYLAN et ses chansons au public américain, puis au monde entier. Elle chante des ballades anglo-irlandaises adaptées en folk américain au gospel. Soucieuse de son rôle d'artiste engagée à délivrer un message de paix et de liberté, contre la guerre et l'injustice sociale, elle est notamment une amie et supportrice du pasteur Martin Luther KING, et multiplie les apparitions sur toute la planète. On peut citer les marches pour les droits civiques sur Washington, les manifestations antiségrégationnistes de l'Alabama, ou encore la visite de camp de prisonniers de guerre américains sous le feu des bombardements pendant la guerre du Viêt Nam. En 2015 également, Joan BAEZ reçoit de la part d'Amnesty International la plus haute distinction en se voyant décerner le prix d'Ambassadeur de Conscience.

Par Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody