Julien CLERC choisit VIANNEY en première partie

Par Thierry Cadet
Le 19 mars 2015
3 mins

Avec près de 150 000 exemplaires vendus, Julien CLERC porte déjà sur scène au Palais des Sports jusqu’au 21 mars, son dernier album « Partout la musique vient« , défendus par les singles « On ne se méfie jamais assez« , « On va, on vient, on rêve » et nouvellement « Danser« . Une halte parisienne s’inscrivant dans sa nouvelle tournée qui devrait se prolonger jusqu’au 19 juin prochain, au Zénith de Saint-Etienne. Pour assurer sa première partie dans notre Capitale, l’interprète de « Fais-moi une place » a choisi le solaire VIANNEY (rencontré lors des Talents W9 en janvier dernier) dont bon nombre d’entre vous ont découvert l’univers faussement naïf aux dernières Victoires de la Musique (le jeune homme de 24 ans y était nommé dans la catégorie « Album révélation de l’année ») ou sur les premières parties de Florent PAGNY. Oscillant entre Dick ANEGARN et Joe DASSIN, vous n’êtes sans doute pas passés à côté de son tube « Pas là« , actuellement 7ème de l’Airplay général (Radios/TV Yacast).

« Joe DASSIN, j’aime son approche de chansons accessibles et profondes. C’était bien écrit, bien arrangé et bien traduit » déclare-t-il à nos confrères belges du magazine « Le soir ». « Je ne chante pas en anglais car je suis amoureux de la diversité dans le monde. Il faut défendre notre langue et notre culture. Trop de groupes français chantent aujourd’hui en anglais tout en l’écrivant mal. Le français est une des langues les plus précises. T’écoutes BRASSENS, ses histoires sont des putains de chansons. Les mots sont la mélodie. J’aime aussi la façon dont STROMAE se sert de la langue. Si les albums d’ANNEGARN et de FERSEN sont en moi tellement je les ai violés, j’adore aussi « Harvest » de Neil YOUNG ou tous les BEATLES« .

« Partout la musique vient » succède donc au disque « Fou, peut-être » écoulé à plus de 200 000 exemplaires en 2011. Il contient les participations de ses complices d’écriture : Maxime LE FORESTIER, mais aussi Julien DORÉ, Philippe UMINSKI et Mike IBRAHIM. Julien CLERC a enregistré cet opus à Londres, avec Jimmy HOGARTH (Amy WINEHOUSE, Paolo NUTINI, DUFFY, Tina TURNER, James BLUNT ou James MORRISON).

Thierry Cadet