Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
INA

 

© INA

En 2021, nous célébrons le centenaire de la naissance du génie du music-hall. Retour en quelques clichés sur la carrière musicale et cinématographique d’Ivo Livi.

 

Yves Montand dans son jardin à Autheuil

 

© INA

 

En octobre 1961, Yves MONTAND triomphe encore à New-York, en se produisant dans les salles de Broadway, notamment au Golden Theater. L’année d’après, on retrouve le chanteur posant dans son jardin à Autheuil, devant une caméra, le 24 octobre 1962. C’est dans ce petit village caché de la vallée de l’Eure que venaient se reposer (la semaine, ils étaient souvent à Paris dans leur appartement de l’Ile de la Cité) Simone SIGNORET et Yves MONTAND. Ils habitaient un somptueux château blanc, accompagné d’un grand parc et d’une piscine.

 

Cette même année, Yves MONTAND sort son album studio « Yves Montand chante Jacques Prévert ». Il enregistre également le 45 tours  « Canta In Italiano », « Sakoura » et des titres comme « Ma Gigolette », « Simple Jardinier » ou « Barcarolette ».

 

Sur le plateau d’« Happy new Yves » en 1964

 

© INA

Yves MONTAND collabore avec le réalisateur Jean-Christophe AVERTY pour plusieurs shows télévisés : "Happy new Yves" en 1964, « Montand chante Prévert » en 1968, « Montand de mon temps » en 1973, et « Montand d’hier et d’aujourd’hui » en 1980. Sur cette photo, nous sommes sur le plateau du tout premier, « Happy new Yves », un shooting s’impose avant le début de l’émission.

En 1964, c’est aussi l’année où ressortent des disques avec ses grands succès des années 40 ou 50 : « Sous le ciel de Paris », « Luna Park » ou encore « La vie en rose ». Des chansons qui ont contribué au succès du chanteur d’origine italienne.

 

Yves Montand dans l'émission télévisée « Montand de mon temps » en 1973

 

© INA

La collaboration entre le chanteur du music-hall et Jean-Christophe AVERTY va permettre à l’artiste de continuer à apparaître à la télévision, alors qu’il a décidé d’arrêter d’enregistrer de nouvelles chansons et de se consacrer au cinéma. Ce sera le cas durant toutes les années 70.

Cependant, l’émission de télévision « Montand de mon temps », réalisée par Averty en 1973, sera éditée en vinyle, sur un 33 Tours 30 cm qui sortira le 17 janvier 1974.

Juste après, en février 1974, pour soutenir les réfugiés chiliens et condamner le coup d'état du général Pinochet, Yves MONTAND donne un récital unique à l'Olympia. Un documentaire (diffusé par Melody – cf ci-dessous) sera d’ailleurs tourné autour de la préparation de ce concert.

 

Participation à l’émission Gros Plan, le 13 septembre 1961

 

© INA

1961 est l’année où Yves MONTAND est au plus haut niveau international. Après son escapade  en URSS en 1957 avec Simone SIGNORET, son film avec Marilyn MONROE en 1960 et sa tournée aux États-Unis jusqu’en 1963. Il se produit alors dans le monde entier.

Comme le montre la photo ci-dessus, il reste cependant fidèle à la France et multiplie sa présence dans les émissions de télé et apparait le 13 septembre 1961 dans « Gros Plan », proposée par Pierre CARDINAL. Il est toujours aussi productif au niveau discographique, avec des chansons à succès comme « Rengaine ta rengaine », ou « La chanson de Bilbao ».

 

« Le Bon numéro », le 3 décembre 1962

 

Au début des années 60, un des meilleurs rendez-vous pour les amateurs de jeux télévisés et de chansons est celui du « Le Bon numéro ».En effet, l’émission présente une foule d’artistes de la chanson qui se prête aux questions du jeu : Sheila, Fernandel, Catherine Sauvage… L’émission est notamment présentée par Pierre BELLEMARE, qui nous a quittés le 26 mai 2018.

Le 3 décembre 1962, c’est au tour d’Yves MONTAND de venir animer “Le Bon numéro”. Il est accompagné, ce qui est rare en télévision, de Simone SIGNORET. Cette année-là, il reprend ses récitals au Théâtre de l’Étoile à Paris, sa salle fétiche depuis les années 50.

C’est aussi à ce moment là qu’il se rend compte que son métier est en train de changer, avec l’arrivée de la nouvelle génération et du rock n roll. Le music-hall « à papa » commence à ne plus être dans la tendance et annonce son déclin. En 1964, le Théâtre de l’Étoile fermera définitivement ses portes. En 1968, alors que son charme et son jeu de scène lui ont assuré une notoriété internationale, Yves MONTAND divorcera à l'amiable du music-hall pour se consacrer au cinéma. Il collaborera ainsi avec son réalisateur et ami : Costa-Gavras.

 

 

 

Retrouvez Yves Montand sur Melody pour le centenaire de sa naissance, avec des émissions notamment inédites :

 

  • La fête continue du 30 octobre 1961, le lundi 22 mars à 20h40
  • Le Bon Numéro, avec Simone Signoret, du 19 janvier 1963, diffusée le mardi 23 mars à 20h40.
  • Gros Plan, du 28 octobre 1961, diffusée le mardi 23 mars à 21h50
  • Show machine, diffusée le mercredi 24 mars à 20h40
  • Le documentaire « Yves Montand, la solitude du chanteur de fond », diffusée le jeudi 25 mars à 21h20
  • Stars 90 de Michel Drucker, le vendredi 26 mars à 21h40

 

A noter que tous ces programmes sont présentés par le petits-fils d’Yves MONTAND et Simone SIGNORET : Benjamin CASTALDI dont nous vous révélons aussi une interview exclusive et inédite tout au long de la semaine sur nos réseaux sociaux…

 

 

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody