"Le Grand Bleu" en ciné-concert à l'occasion des 30 ans du film

Par Thierry Cadet
Le 7 décembre 2017
3 mins

La B.O du "Grand Bleu", c’est plus de trois millions d’albums vendus dans le monde (le single "My Lady Blue" 13ème en France en 1988), Un César, une Victoire de la "Meilleure musique de film" ou encore le Grand Prix Sacem de la "Meilleure réalisation audiovisuelle". Pour fêter les 30 ans de la sortie de ce film culte réalisé par Luc BESSON, en salles dès le 11 mai 1988, et totalisant près de dix millions d'entrées, un ciné-concert est organisé le 11 mai prochain à La Seine Musicale, avec la présence du compositeur du long-métrage, Eric SERRA, et de ses musiciens.

En 2013, la B.O du film a été rééditée, complètement remasterisée. Le gain obtenu en qualité de son est indéniable : clarté, équilibre des morceaux, optimisation du niveau global, plus de profondeur… Et ce qu’Eric SERRA n’aurait jamais cru possible – améliorer l’excellence sonore de l’enregistrement du "Grand Bleu" – a été réalisé. Autre point fort, le choix d’un support cartonné Digipack au graphisme élégant, agrémenté d’un livret. A l’époque du téléchargement, la collection joue la carte du contenu et du contenant, et pour la première fois, le compositeur ouvre ses archives personnelles : maquettes inédites en titres bonus, sublimes photos de tournage, partitions annotées et comptes-rendus de séances de travail avec Luc BESSON se dévoilent.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

"My Lady Blue", ce single co-produit par Corinne MARIENNEAU du groupe TÉLÉPHONE, qu'Eric SERRA interprétait dans le film, est arrivé à lui parfaitement par hasard. "Dans "Le Grand Bleu" j'ai chanté totalement par hasardJ'avais écrit cette chanson qui était censée être chanté par un chanteur américain qui vivait en France. J'avais chanté sur la maquette pour lui dire ce qu'il fallait chanter, on a enregistré avec lui, et en fin de compte Luc BESSON et quelques proches à l'époque préféraient tous ma version parce que je ne savais pas chanter mais au moins il y avait de l'émotion. Alors que la sienne techniquement était cent fois meilleure, mais il n'y avait pas l'émotion" confiait-il il y a deux ans à Frédéric ZEITOUN dans "Melody de ma vie".

Thierry Cadet