Les Parisiennes : Laurent Ruquier se dit "fier et heureux"

Par Thierry Cadet
Le 30 avril 2018
2 mins

Laurent RUQUIER a eu le pari fou de remonter LES PARISIENNES, ce quatuor de musique yéyé composé dans les années 60, sur une idée de Claude BOLLING, de quatre danseuses : Raymonde BRONSTEIN, Anne LEFÉBURE, Hélène LONGUET et Anne-Marie ROYER, chantant à l’unisson, notamment le tube « Il fait trop beau pour travailler« , dès 1964. Plus de cinquante ans après, l’animateur et producteur du talk « On n’est pas couché » sur France 2, a choisi Arielle DOMBASLE, Mareva GALANTER (Miss France 1999), Inna MODJA et Helena NOGUERRA (la sœur de LIO), pour réaliser son rêve de gosse. « L’album est sorti. Je suis fier et heureux » confie-t-il sur Twitter.

Ces nouvelles PARISIENNES ont dévoilé leur album de reprises vendredi dernier, elles se produiront du 24 mai au 3 juin prochain aux Folies Bergère de Paris. Cependant, « Il va falloir se mettre au régime« , l’un des plus grands succès de la formation, est absent de la tracklist. « Paris a été blessé ces dernières années » ajoute Inna MODJA. « Et on a envie de redonner le sourire, de remettre en avant son côté solaire« . Un projet féministe ? Selon Helena NOGUERRA, « tout acte est politique« . La seule qui avait déjà repris une chanson des PARISIENNES « Bonne nuit mes agneaux« , en duo avec Philippe KATERINE. Le clip du premier single « Ah ! C’qu’on est bête » dont la version originale, des PARISIENNES originales, date de 1964, totalise près de 100 000 vues sur YouTube.

Par Thierry Cadet