Marcel AMONT présente un nouveau spectacle : "Raconte pas ta vie !"

Par Thierry Cadet
Le 16 octobre 2015
4 mins

En 2012, il s’était installé à l’Alhambra de Paris avec « Amont Tour » (voir sur ce lien). Trois ans après, c’est à Besançon que le créateur de « Bleu, blanc, blond« , « Le Mexicain« , « Le chapeau de Mireille » ou « L’amour ça fait passer le temps« , dévoilera en avant-première son nouveau spectacle « Raconte pas ta vie !« , avant de partir en tournée en France. Aujourd’hui âgé de 86 ans, Marcel AMONT n’a rien perdu son panache pour autant, la scène c’est toute sa vie, une véritable boule d’énergie, drôle et tendre à la fois. Par ailleurs, un double album consacré à celui qui a réussi le pari si difficile de s’imposer dans un genre ô combien décrié, la fantaisie et le rire, est récemment disponible. Quarante-huit succès enregistrés entre 1959 et 1975, dont une vingtaine très rares réédités ici pour la première fois en CD. 

Marcel Jean-Pierre Balthazar MIRAMON, voit le jour le 1er avril 1929, à Bordeaux. S’il obtient son baccalauréat facilement, et qu’il se prépare à devenir professeur d’éducation physique, c’est tout de même le milieu artistique qui lui donne envie ; ainsi en parallèle, il joue du saxophone et se produit dans les bals. En 1951, Marcel AMONT décide de tenter sa chance à Paris, et se fait rapidement un nom en se produisant dans différents cabarets. Durant plusieurs années, Marcel AMONT enchaînera ce genre de prestations avant d’assurer en 1956 les premières parties d’Edith PIAF, qui lui permettra de rapidement devenir la révélation de l’année. Il enregistre son premier disque en public qui lui permet d’obtenir le Prix de l’Académie Charles CROS. Un succès qui lui ouvre les portes du cinéma, et tournera avec Brigitte BARDOT dans « La mariée est trop belle« .

Après de très longues années de silence, Marcel AMONT fait son retour durant les années 2000 avec des collaborations, qui déboucheront sur la sortie de l’album « Décalage horaire » incluant des duos avec Agnès JAOUI, Gérard DARMON ou Didier LOCKWOOD. En 2010, on le retrouve sur l’album pour enfants « Les larmes de crocodile » d’Emma DAUMAS, écrivant plusieurs textes et partageant un titre avec elle, le tout mis en musique par son fils Mathias MIRAMON. En octobre 2012, Marcel AMONT dévoile « Il a neigé« , un livre de souvenirs agrémenté de photos personnelles, avec d’attaquer son retour scénique à l’Alhambra pour célébrer ses 60 ans de carrière. Son successeur « Lettres à des amis » sortira l’an dernier en librairies. Marcel AMONT participera également à l’enregistrement du clip de « Parce que la nuit« , une chanson caritative du collectif LES MARGUERITES CONTRE ALZHEIMER, réunissant une vingtaine de jeunes artistes.

Thierry Cadet