Michel JOURDAN : "Avec DOROTHÉE, le courant est très très vite passé entre nous"

Par Thierry Cadet
Le 14 janvier 2016
5 mins

Ce soir sur Melody, à 21h45, ne ratez pas la dernière diffusion de « Dorothée au pays des chansons« , une émission rare jamais revue à la télévision depuis 1981. A cette occasion, nous avons retrouvé Michel JOURDAN, l’auteur de ce conte (avec la complicité de Jacques PESSIS et Jean-François PORRY), et donc du premier 45 tours de DOROTHÉE « Une fille qu’est-ce que c’est« , en 1980. A 81 ans, Michel JOURDAN a écrit de nombreux classiques de la chanson française pour de très nombreux artistes, de Marie LAFORÊT à Mike BRANT en passant par Charles AZNAVOUR, DALIDA, Hélène SÉGARA ou CALOGERO. « Ma première chanson était « Les vendanges de l’amour« , par Marie LAFORÊT, en 1963 ! » confie-t-il à nos confrères du site uneidole.fr

Michel JOURDAN revient longuement sur sa première rencontre avec celle pour qui il écrira une chanson sur absolument chacun de ses albums : DOROTHÉEJe peux rendre grâce à la fidélité de DOROTHÉE et de Jean-Luc AZOULAY, qui n’ont pas fait un seul album dans toute la carrière de DOROTHÉE sans qu’il y ait ‘la chanson de Michel’ !« ). « Do n’était pas très très chaude à l’idée de chanter, d’être derrière un micro …/… Elle se tourne vers moi : « Est-ce bien raisonnable ? » (rires). Ça a commencé comme ça ! Elle est entrée dans ce projet avec une certaine appréhension. Pour ne pas dire qu’elle avançait à reculons ! …/… De suite, j’ai trouvé qu’il s’agissait d’une demoiselle charmante, pleine de modestie, d’humilité. Le courant est très très vite passé entre nous. Elle a peut-être été en partie rassurée quand elle a su que j’écrivais pour Marie LAFORÊT, qu’elle adorait …/… Pour « Dorothée au pays des chansons« , chaque titre avait pour premier mot ‘chanson’. Chanson travail, chanson triste, chanson ratée… Moi-même j’étais la chanson triste ! Pour des raisons d’économies, on m’a fait chanter, comme peut-être quelques autres aussi. On pouvait faire ça amicalement et participer à ce travail d’équipe« .

« Dorothée au pays des chansons » sort en 1981, alors que la chanteuse ne compte que 27 printemps. « Ce disque a fait son chemin quand DOROTHÉE a chanté des chansons telles que « Hou ! la menteuse » en 1982. C’est rentré dans les catalogues des maisons de disques. Les familles, les enfants qui écoutaient ces tubes et ont découvert DOROTHÉE grâce à ça ont par la suite eu l’occasion de remonter dans la discographie. Ce disque (ndlr : réédité en CD en 1989) a eu dans la durée des scores excellents (ndlr : on estime aujourd’hui qu’il a dépassé les 100 000 exemplaires vendus). Un succès disséminé, comme un fond de catalogue qui a eu sa raison d’être et qui a marché » poursuit Michel JOURDAN.

dorothee_une_fille

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

« Mon ami Jean-Pierre PASQUALINI dit que j’ai écrit pour toutes les générations (ndlr : en 1997 il écrit le n°1 « Vivo per lei » pour Andrea BOCELLI et Hélène SÉGARA ; en 2004 « Si seulement je pouvais lui manquer » pour CALOGERO). C’est vrai que ça fait cinquante ans. Mais j’écrivais déjà dix ans plus tôt : il a fallu le temps d’être un apprenti, d’avoir de la patience, de la ténacité, et surtout une passion qui a dû me venir dans le ventre de ma maman ! Une passion que j’aurai jusqu’au bout : je ne prendrai jamais ma retraite« .

Thierry Cadet