Nathalie Baye : "Il y avait l'apparence, mais la réalité de Johnny était beaucoup moins gracieuse"

Par damien_louvetys
Le 6 mars 2018
5 mins

Les médias en font trop, certes. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de relayer uniquement la parole des protagonistes de ce qu’on appelle déjà « l’affaire du testament » de Johnny HALLYDAY. Ainsi, après David HALLYDAY et Sylvie VARTAN, voici que la maman de Laura SMET — ancienne compagne de Johnny, l’actrice Nathalie BAYE, s’exprime à son tour par le biais d’une lettre publiée par nos confrères du « Figaro ». Sans surprise, elle soutient évidemment sa fille Laura, et son beau-fils David, mais surtout elle signe une charge contre Laeticia et toute la famille BOUDOU. « La multitude de mensonges et d’attaques circulant dans la presse et sur les réseaux sociaux me fait sortir de mon silence. J’apporte toute ma force et mon amour à David et Laura. Je connais Johnny, nous nous sommes aimés. Notre complicité et affection a été présente jusqu’à la fin. Johnny aimait ses enfants, les aînés David et Laura ainsi que Jade et Joy. Malheureusement, les aînés étaient les bêtes noires de leur belle-mère. Johnny en a beaucoup souffert, David et Laura aussi. Il y avait l’apparence, photos familiales à l’appui, mais la réalité était beaucoup moins gracieuse« .

Johnny HALLYDAY a-t-il déshérité ses deux ainés ? Ou Laeticia HALLYDAY, sa dernière femme, avait-elle tout prévu ? Aurait-elle tout manipulé ? Les faits se basent sur un testament datant de 2014. Il est conforme au droit de Californie, mais a cependant été écrit en France, à Marnes-la-Coquette, et signé de la main du chanteur. C’est ce qu’on appelle un testament olographe, et il a été fait sans notaire ni témoin. « Johnny lâchait prise, seules la musique et la scène le faisaient tenir. C’était un homme épuisé, très seul malgré le monde autour de lui, il dégageait depuis longtemps beaucoup de tristesse. Toute la famille BOUDOU est citée sur le testament, jusqu’au frère que Johnny ne supportait pas, tandis que David et Laura, artistes eux-mêmes, se voient refuser ne serait-ce que le droit d’écouter le projet d’album posthume de leur père. Etre nié dans cette filiation artistique est reçue comme une vraie douleur et une grande injustice. Que faut-il faire pour retrouver la raison ? Tous ceux qui ont aimé Johnny ne peuvent que le souhaiter« .

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Elyette BOUDOU, la grand-mère de Laeticia — dite Mamy Rock, a posté le 4 mars dernier une photo des plus étranges sur son compte Instagram. Sans rien commenter ni écrire, Mamie Rock a dévoilé un cliché de famille. Sur ce dernier, on voit notamment Elyette BOUDOU et sa fille Françoise THIBAUD, la maman de Laeticia, tirer la langue. A-t-elle voulu faire passer un message clair à ceux qui critiquent sa petite-fille ? « Je n’en pense pas du bien de Laura, ni de David. Voilà, c’est tout » lançait-elle à M6, via l’interphone de son domicile dans l’Hérault. « Ce n’est pas normal. Parce qu’ils ont déjà eu leur part (ndlr : ce que dément formellement Sylvie VARTAN). Alors ce n’est pas normal. C’est Laeticia qui a raison. Tout ce que Johnny lui a donné, elle l’a soigné son mari, elle l’a aimé, a deux petites… C’est elle qui gagnera, c’est elle qui a raison« .

Elyette BOUDOU joue un rôle clé dans les affaires du chanteur décédé puisqu’elle se trouve à la tête des éditions musicales Pimiento Music, qui gèrent les droits d’édition de Johnny. Elle est aussi gérante de la SARL Mamour, « créée pour encaisser les 8 millions d’euros d’avances et 80% des profits de la tournée « Jamais seul » de 2012 » explique « Le Figaro ».

Par Damien Louvetys