Patrick JUVET : "Patrick HERNANDEZ n'a pas été pris sur "Discollection" car il n'a qu'une chanson !"

Patrick JUVET : "Patrick HERNANDEZ n'a pas été pris sur "Discollection" car il n'a qu'une chanson !"

Si nous aurions aimé en savoir un peu plus sur son single réalisé par Pharrell WILLIAMS, qu'on attend depuis bientôt trois ans, nous savourons en revanche quelques indiscrétions sur la tournée avortée "Discollection" (voir sur ce lien). Une tournée qui devait se jouer à partir de septembre dernier (puis de mars 2017) et qui a purement et simplement été annulée. Cela dit, la magazine "Platine" a décidé de publier quand même l'interview de Patrick JUVET réalisée avant l'annulation de "Discollection", afin de nous offrir quelques-unes de ses confidences. "Thierry POSSETY, le producteur, a vendu sa maison pour réaliser "Discollection". Il a pris une sécurité, je trouve que c'est bien. Il a tablé sur 35 Zénith avant de nous prévenir qu'il s'arrêterait finalement à 20, pour ne pas avoir d'éventuelles déceptions de nous en annoncer la fin prématurément... Comme pour la tournée d'avant (ndlr : "Rendez-vous avec les stars") où on ne nous l'a annoncé que fin janvier !".

L'interprète de "Où sont les femmes ?", qui n'a pas dévoilé d'album de compositions originales depuis "Solitudes" en 1991, revient également sur la genèse de "Discollection", et sur quelques anecdotes concernant certains artistes, dont Patrick HERNANDEZ. "Je touche plus que lui ! Lui n'a qu'une chanson... moi j'en ai quand même plusieurs. Patrick dit qu'il touche "1 500 euros par jour", mais il ferait mieux de la fermer, parce que c'est un coup à ce qu'ils viennent te dire bonjour (ndlr : le fisc ) ! Ce n'est pas méchant, ce que je dis là, mais ils ne l'ont pas pris dans la tournée parce qu'il n'en a qu'une (sourire) ! A moins qu'il ait refusé, mais ça m'étonnerait, parce qu'il a sorti une deuxième chanson qui n'a pas marché. Patrick HERNANDEZ aime toujours se produire en public, il dit toujours "Ça me fait chier", mais il y va. Quand il n'est pas dans une tournée comme "Stars 80", Patrick est souvent en première partie de mes concerts, et il chante 3 fois la même chanson (rires) ! Quand tu fais ce genre de tournée, tu fais d'avantage de Sacem parce qu'ils comptent chaque cul assis sur une chaise. Mes droits ont triplé lorsque je faisais "Age Tendre", mais il y a beaucoup d'artistes qui n'ont pas composé leurs chansons. NICOLETTA n'avait pas écrit ce qu'elle y chantait, au contraire de DAVE, avec "Du côté de chez Swann"...".

En attendant un éventuel retour sur scène en tête d'affiche ? "Si je pouvais faire l'Olympia ce serait pas mal ! Quand je vois que des mecs comme Frédéric FRANÇOIS y chantent chaque année... Récemment j'ai testé. On a pris une date, et avant 15 jours, c'était rempli, tout était loué. Finalement, on ne l'a pas fait, donc on a payé (rires) ! Le patron de la tournée "Age Tendre" (ndlr : Michel ALGAY) produisait, et il m'a remplacé par quelqu'un d'autre. Mais c'était complet ! Il y a des jours où j'ai envie, et d'autres moins. Je me demande si c'est utile. Parce qu'Hervé VILARD qui fait ses adieux, on s'en fout (rires) ! Pardon Hervé !".

Pour finir, il évoque les compilations et les albums tribute, égratignant au passage celui réalisé autour des tubes de Daniel BALAVOINE. "Pour l'anniversaire de la disparition de Daniel BALAVOINE, on m'a beaucoup demandé. J'ai appelé son frère : "Je suis désolé, je refuse toutes les télés, est-ce que ça te...". Il m'a répondu : "Merci". Daniel n'aurait jamais voulu qu'on l'utilise comme Claude FRANÇOIS pour faire cette commémoration... J'étais demandé sur toutes les télés de France, mais je ne voulais pas. Il y a eu des grosses émissions avec des nouveaux comme Emmanuel MOIRE qui ont tous rechanté du BALAVOINE. Si tu regardes bien, la famille n'est pas venue. Joana, sa fille qu'il n'a pas connue (dont le premier EP est sorti il y a deux ans), a écrit un très beau livre avec MAROUANI en me posant beaucoup de questions. Elle m'a confié que BALAVOINE n'aurait pas aimé qu'on fasse une émission hommage... J'en avais fait à l'époque avec "Sacrée soirée"".

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.