SHEILA : "Je n'ai jamais été invitée à "Taratata", je ne comprends pas pourquoi"

SHEILA : "Je n'ai jamais été invitée à "Taratata", je ne comprends pas pourquoi"

Invitée dans l'émission "On refait la télé" sur RTL, SHEILA s'est interrogée sur son absence de participation à l'émission de NAGUI, "Taratata". "C'est du direct, c'est une émission où on fait du rock'n'roll. Je n'ai jamais été invitée, je ne comprends pas pourquoi. NAGUI, vous le connaissez, vous pouvez lui parler de moi ? Faut qu'il se réveille, parce que là, sinon, ça va être trop tard" confie-t-elle dans un éclat de rires. "Je ne sais pas ce qui se passe... Pourtant, je suis hyper-branchée moi, je vous le jure ! Peut-être qu'il va venir au Casino de Paris, et il va comprendre que SHEILA... bout". Mais quel est le problème alors ? "Je n'en sais rien, il faut lui demander. Il dit qu'il m'adore. Il faut que je fasse une enquête... Je vais la faire... J'ai encore du temps devant moi, ne vous inquiétez pas. Je n'ai pas dit mon dernier mot !".

L'artiste qui prépare son retour parisien pour les 8 et 9 décembre, au Casino de Paris (accompagnée du groupe H-TAAG), évoque aussi le manque d'émissions de variétés à la télévision. "La pénurie d'émissions de ce genre est une catastrophe. Ce qui est terrible, c'est qu'ils se rendent compte qu'à chaque fois qu'on fait une émission de variétés, ils font un carton, mais ils persistent et signent et ils n'en font pas. Je ne suis pas convaincue par les raisons invoquées, principalement celle du coût de tels programmes. C'est une fausse histoire. Je souhaiterai revoir les grands shows d'antan, comme à la grande heure des producteurs Maritie et Gilbert CARPENTIER, ne serait-ce que deux fois dans l'année. Une émission où les artistes arrêteraient de faire leur promo, mais se mettraient en danger, feraient des choses où on ne les attend pas. Je pense qu'ils feraient des cartons, parce que les gens adorent ça".

A 73 ans, la chanteuse renoue donc avec son équipe US, réactivant les réseaux qui ont fait son succès avec "Spacer" ou "Singin' In The Rain" à la fin des années 70. A l'époque deux albums cultes, "King Of The World" (avec le groupe CHIC), et un second "Little Darlin'" produit par Keith OLSEN (le producteur de FLEETWOOD MAC et de Pat BENATAR), avaient alors permis à SHEILA de se classer dans les charts américains. Une première depuis Edith PIAF.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

L'album de reprises de SHEILA par Camille LOU est un échec cuisant. Entré seulement à la 89ème place des ventes de disques sur sa première semaine d'exploitation, on est très loin du triomphe reçu par M. POKORA avec son album de reprises de Claude FRANÇOIS, qui s'était classé directement n°1, il y a un an.

Thierry Cadet

Programmes avec SHEILA

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.