Calogero évoque Sabrina, INXS, George Michael et "7 sur 7" dans son clip "1987"

Par Thierry Cadet
Le 8 septembre 2018
3 mins

S’il avait déjà remonté le temps dans une vidéo précédente (« Fondamental« ), croisant ainsi Alain SOUCHON, Julien CLERC, TÉLÉPHONE ou Annie GIRARDOT (voir sur ce lien), CALOGERO poursuit sa quête de nostalgie positive au sein du clip de son nouveau single, « 1987 » — nouvel extrait d’un album « Liberté chérie » (déjà écoulé à près de 400 000 passages en caisse), qui compte déjà de nombreux tubes (« Je joue de la musique« , « Fondamental« , « Voler de nuit« …).

Envolé pour Los Angeles, l’artiste en est revenu avec des images actuelles (ses terrains de skateboard, ses flamants roses en plastique, son coucher de soleil, ses palmiers et Venice Beach), dont la colorimétrie lorgne vers celle des années 80, et plus particulièrement 1987; une année durant laquelle CALOGERO alors leader des CHARTS, se souvient y avoir croisé SABRINA (n°1 avec « Boys »), le groupe australien INXS, George MICHAELI Want Your Sex« ) ou Anne SINCLAIR — alors aux commandes du magazine politique « 7 sur 7« , sur TF1. « C’est toute mon adolescence ! C’est l’année où j’ai monté mon groupe, les CHARTS, avec mon frère. Forcément, elle a beaucoup de signification. U2, THE CURE, DEPECHE MODE, énormément. Vince CLARK ! Le fondateur de DEPECHE MODE, qui a créé le groupe YAZOO plus tard. Ça fait partie de mes grosses références » confie-t-il à nos confrères du site Pure Charts.

 

« Tu l’auras à ton tour ton 1987, c’est tout ce que je te souhaite«

CALOGERO, né Calogero Joseph Salvatore MAURICI le 30 juillet 1971 à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble, est un chanteur, compositeur et musicien français. Il débute initialement dans la musique à la fin des années 80 en formant le groupe CHARTS avec son frère GIOACCHINO, et Francis MAGGIULLI. En 1999, l’artiste se lance en solo avec un premier album « Au milieu des autres« . Il se popularisera grâce à son deuxième « Calogero« , sorti en 2002, porté par le tube « En apesanteur« .

Autant de tubes qui jalonnent la carrière solo de CALOGERO depuis bientôt vingt ans, « Aussi libre que moi« , « Face à la mer« , « Tien An Men« , « Yalla« , « Si seulement je pouvais lui manquer« , « C’est dit« , « Un jour au mauvais endroit« , « Le portrait« … Si ces tubes ont été décrochés en solo, en revanche plus jamais aucune trace sur scène de ceux créés par son groupe les CHARTS, de « Je m’envole » à « Aime-moi encore« . En 1995, CALOGERO témoignait de l’image des CHARTS lors d’une interview donnée à la regrettée SUPER NANA (voir sur ce lien).

Par Thierry Cadet