Didier BARBELIVIEN : "J'ai plus d'admiration pour les urgentistes ou les infirmières, que pour BOWIE"

Didier BARBELIVIEN : "J'ai plus d'admiration pour les urgentistes ou les infirmières, que pour BOWIE"

Le nouvel opus de Didier BARBELIVIEN Amours de moi“, est disponible depuis octobre dernier. Il bénéficie actuellement d’un nouvel extrait qui évoque la maladie d’Alzheimer de sa maman “Les violons du passé” (voir sur ce lien), faisant suite à l’adaptation du célèbre “Somethin’ Stupid“, créé en 1967 par Frank et Nancy SINATRA – déjà repris en français la même année par Sacha DISTEL et Johanna SHIMKUS sous le titre “Ces mots stupides” (voir sur ce lien), et à “Amours de moi“. BARBELIVIEN (dont personne n’a voulu en radio du spectacle “Marie Antoinette”) est actuellement l’invité de Frédéric ZEITOUN dans “Melody de ma vie” sur Melody, une émission durant laquelle il revient sur les artistes qui lui ont donné envie de faire son métier.

J’ai très vite su qu’il y avait à côté de moi dans la vie des gens bien plus importants que Didier BARBELIVIEN ou Johnny HALLYDAY, ou qui on veut. Il m’est arrivé d’avoir à faire aux hôpitaux de Paris. J’ai beaucoup plus d’admiration et de respect pour les urgentistes, les infirmières, les aides soignantes, les chirurgiens, les gens qui se sont occupés de moi, que du dernier David BOWIE, même si j’aimais beaucoup David BOWIE. Je trouve qu’on est dans un monde où on n’a pas mis à leur juste place, la place des individus” confie-t-il.

Didier BARBELIVIEN confie aussi un scoop, écrire des chansons pour le prochain album de Julien CLERC, et admirer un autre Julien… DORÉ. “Tout est bien chez ce garçon. Sa voix, sa musique, ses paroles, son look, ses clips, sa scène, son attitude, sa générosité, son envie… J’ai le culte des pop stars, des mecs qui vont devenir sexy, excitants“.

Didier BARBELIVIEN embraye aussi avec un nouveau spectacle porté par ce nouvel album. L’auteur, compositeur à succès présente en effet sur scène ses plus grands tubes en tant qu’interprète (“Elle“, “Elsa“, “A toutes les filles“, “Il faut laisser le temps au temps“, “Les mariés de Vendée“, “Puy du Fou“) mais aussi ceux écrits pour d’autres artistes, de “Mademoiselle chante le blues” à “Il tape sur des bambous“, en passant par “On va s’aimer“, “Méditerranéenne“, “Elle m’oublie” etc.

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.