"Do They Know It's Christmas ?" : le clip 2014 de la version britannique

Par Thierry Cadet
Le 18 novembre 2014
3 mins

Après une première version en 1984 dans le but de récolter des fonds pour un soutien humanitaire suite à la famine en Éthiopie, interprétée par le collectif BAND AID regroupant toutes les vedettes de l'époque, de Boy GEORGE à STING, en passant par Paul YOUNG, Bruce SPRINGSTEEN, Phil COLLINS ou BANANARAMA, le single "Do They Know It's Christmas ?" (composé par Bob GELDOF et Midge URE), renaîtra de ses cendres en 2004. Une action renouvelée afin de récolter cette fois de l'argent au profit du Darfour ; BAND AID 2.0 (DIDO, Robbie WILLIAMS, Joss STONE, Katie MELUA, Natasha et Daniel BEDINGFIELD…) réenregistre donc la chanson "Do They Know It's Christmas ?" et se classe de nouveau en tête des charts.

En 2014, c'est BAND AID 3.0 qui reprend la main. Bob GELDOF et Midge URE ont convié notamment BONO de U2, Sinead O'CONNOR, Angélique KIDJO, SEAL, ONE DIRECTION, Ed SHEERAN, Emeli SANDE, Olly MURS ou COLDPLAY, afin de venir en aide aux victimes du virus Ebola (le single est disponible sur ce lien). Une trentaine d'artistes britanniques ont répondu à l'appel, sauf une, initialement annoncée : ADELE. ADELE ne répond pas au téléphone… Elle ne veut être dérangée par personne. Elle ne répond même plus à son manager ! a révélé Bob GELDOF au "Sun". Elle a une vie de famille, maintenant. Certaines personnes ne veulent tout simplement pas. Heureusement, nous avons réussi à avoir des voix de son calibre. Sam SMITH est son équivalent masculin. Un porte-parole d'ADELE a cela dit fait savoir que Bob GELDOF s'était emballé en annonçant la participation de la chanteuse britannique. Les organisateurs du projet ont bien contacté le manager d'ADELE, mais à aucun moment elle n'a été confirmée. Un don a été envoyé à l'Oxfam's Ebola Appeal en son nom

Par ailleurs, des versions américaines, allemandes et françaises vont aussi voir le jour. Selon le père de Pixie GELDOF, Johnny HALLYDAY aurait déjà donné son accord, et DAFT PUNK approché par Carla BRUNI, qui traduira le texte en français.

Thierry Cadet