Gaëtan Roussel en duo avec Vanessa Paradis sur "Tu me manques (pourtant tu es là)"

Par Thierry Cadet
Le 28 septembre 2018
3 mins

Il est le leader du groupe LOUISE ATTAQUE J’t’emmène au vent« , 1997 LE tube de toute une génération). Gaëtan ROUSSEL, qu’on ne présente plus (couronné de succès il y a huit ans avec son disque « Ginger » et dans une bien moindre mesure avec « Orpailleur » en 2013), est de retour (après avoir fait chanter Alain BASHUNG, Vanessa PARADISLOUANE, Rachida BRAKNI, RAPHAËL ou HOSHI) avec un troisième album solo : « Trafic« .

Un opus porté par un premier single, « Hope« , et dans lequel figure un duo avec… Vanessa PARADIS « Tu me manques (pourtant tu es là)« . « La chanson fonctionnerait si elle la chantait seule ou si je la chantais seul. Mais à deux, pour comparer la chanson à une pièce, je trouve qu’on voit vraiment le volume » confie-t-il. L’artiste de bientôt 46 ans s’est entouré de quelques multi-instrumentistes ayant déjà oeuvré pour Eric CLAPTON ou pour Sheryl CROW, croisés à Los Angeles lors d’un atelier d’écriture (le suédois Jonas MYRIN et l’australien Justin STANLEY), et d’un réalisateur déjà aux manettes pour Julien DORÉ ou pour MIOSSEC (Antoine GAILLET). A noter « La question« , empruntant fortement la mélodie du tube « C’est bientôt la fin » de l’opéra-rock « Mozart« .

Les aventures urbaines d’un jeune homme un peu perdu mais porté par ses rencontres avec d’autres jeunes héros contemporains. Tout commence par un dessin et un mystérieux mot « HOPE » écrit dans la paume de sa main. Un clip réalisé par Gaëtan CHATAIGNER avec les comédiens et danseurs Raphaël DEFOUR, Lucas STRUNA et Yurié TSUGAWA.

Par ailleurs, Gaëtan ROUSSEL partira en tournée à partir du mois de novembre, avec une escale Salle Pleyel, à Paris, le 13 décembre prochain.

 

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

En 2009, « Bonjour« , est le titre du single come-back du regretté Rachid TAHA en duo avec Gaëtan ROUSSEL (qui réalise également la galette avec Marc PLATI). Rachid TAHA était né le 18 septembre 1958 à Sig près d’Oran, d’un père originaire de Béjaïa en Kabylie, et d’une mère originaire de Mascara. Sa musique était inspirée par différents styles, tels que le raï, le chaâbi, la techno, le rock et le punk. Il s’est éteint le 12 septembre dernier, d’une crise cardiaque dans son sommeil, à son domicile parisien des Lilas. Un album posthume est en préparation (voir sur ce lien).

Par Thierry Cadet