Jean GUIDONI en concert à l'Alhambra de Paris

Par Thierry Cadet
Le 26 janvier 2015
2 mins

Interprète d'exception, Jean GUIDONI vit ses passions et ses révoltes sur scène, sans jamais simuler. Jean GUIDONI est à la fois son et images; chant, théâtre et danse réunis dans un même théâtre, en un même moment. Quiconque n'a pas eu le bonheur de le voir arpenter une scène ne peut mesurer l'incomparable talent de cet artiste, qui sait faire vibrer le public à chaque instant, en lui insufflant un fulgurant courant d'émotions tour à tour empreint de tendresse, de violence et d'une profonde vérité. Jean GUIDONI a parfois la réputation d'être un chanteur "noir" mais seul son humour l'est parfois. Le rire n'est jamais absent de ses spectacles et il faut absolument voir ses chansons magnifiques portées par son interprétation.

L'artiste, fort de la parution de son dernier album "Paris-Milan" en octobre dernier chez Tacet, et après avoir conquis le public du Théâtre de la Ville à Paris, de la Bouche d'Air à Nantes, de la Scène Nationale MC2 à Grenoble, et du Train-Théâtre à Portès-les-Valences, remontera sur scène à Paris, ce lundi 26 janvier, à l'Alhambra ; en attendant la suite de la tournée "Paris-Milan" (Tréguier, Ivry-sur-Seine, Blois, Bourges, Sète…).

Jean GUIDONI est né le 5 mai 1952 à Toulon. Il commence sa carrière dans les années 70 et sort un premier 45 tours en 1975 : "La leçon d'amour". En 1976, interprétant "Marie-Valentine", il se classe second du processus de sélection du représentant de la France au Concours Eurovision de la Chanson, derrière Catherine FERRY. En 1977, sera publié un premier album éponyme, et un 45 tours "Le têtard", sur des paroles de l'écrivain Jacques LANZMANN. L'année suivante, Jean GUIDONI propose pour la première fois quelques-unes de ses compositions, ainsi que des chansons écrites avec Didier BARBELIVIEN, Jean MUSY ou Jean-Pierre LANG.

Thierry Cadet