Jean-Jacques LAFON : "Je suis le psychiatre personnel d'une grande star"

Jean-Jacques LAFON : "Je suis le psychiatre personnel d'une grande star"

L'interprète du "Géant de papier", un tube classé vingt-cinq semaines au Top 50 au carrefour des années 1985 et 1986, avec un point culminant sur la 6ème place, revient actuellement dans l'émission de Frédéric ZEITOUN "Melody de ma vie" (voir sur ce lien), sur les artistes qui lui ont donné envie de faire sa carrière ; l'occasion pour le chanteur de livrer également quelques confidences, notamment sur son passé de psychologue. "Je ne me suis jamais servi de psychologie pour juger quelqu'un, pour faire quoique ce soit .../... J'ai vu que dans ce métier de show-business, y'a du travail à faire (sourire). D'abord j'ai une grande chanteuse qui me demande des consultations, en privée. Je ne la citerai pas. Parce que ça lui fait du bien, je suis son psychiatre personnel".

Jean-Jacques LAFON, dont le dernier album "Duos d'amour & confidences" est disponible depuis le printemps dernier (voir sur ce lien), revient également sur cette chanson "Le géant de papier" écrite et composée par Sylvain LEBEL et Jeff BARNEL, son producteur de l'époque, une chanson arrivée au dernier moment et qui ne devait pas figurer sur son premier album. "Dans ce premier album que j'ai enregistré, que m'a produit Jeff, il manquait une chanson. Jeff m'a dit : "J'en ai une, je vais te la faire écouter, c'était "Le géant de papier". Je lui ai dit : "On va la faire !", puisque c'était mon producteur, il fallait bien lui faire plaisir. Mais je n'avais pas été séduit plus que ça, je n'avais même pas fait attention au texte, j'ai chanté ça comme ça .../... "Le géant de papier" tel que vous l'entendez, ça a pris une journée, ça a été vite fait bien fait. Je n'étais pas emballé plus que ça, mais personne, même l'attaché de presse. On a dit : "On va mettre "C'est beaucoup mieux comme ça", on verra après. "Le géant de papier" n'était pas destiné à devenir ce qu'il est devenu .../... Ça faisait neuf ans que Jeff l'avait dans les tiroirs, il était content de me trouver .../... Elle avait été proposée à Michel SARDOU, Gérard LENORMAN, Demis ROUSSOS... ils disent que c'est pas vrai aujourd'hui, mais bon, ils sont passés à côté".

Enfin, ce vous saviez peut-être moins, c'est que Jean-Jacques LAFON himself, celui qui a composé les plus grandes chansons de Ginette RENO, se cache derrière le triomphe du groupe LICENCE IV en 1987, treize semaines n°1 en France avec "Viens boire un p'tit coup à la maison". Une composition signé d'un pseudo, J. FALON. Il fallait oser ! "Elle est spéciale celle-là .../... Le pseudonyme c'est par rapport au producteur Jeff. Il m'a dit : "Tu es fou, pas sur une chanson comme ça .../... Personne ne voudrait produire le disque, alors je l'ai fait, pour m'amuser. Par contre, c'est grâce à Patrick SÉBASTIEN qui l'a imposé dans ses émissions de télé, je le remercie au passage. Du jour au lendemain, ça vendait 30 000 disques par jour. Mais c'est une chanson qu'aucune radio ne voulait passer, qu'aucune télé ne voulait passer, que personne ne voulait produire. On me disait : "Tu es fou, tu es malade, tu es débile".

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.