Laeticia Hallyday demande la nationalité américaine : un choix fiscal ?

Au lendemain de la décision de la justice française considérant que Johnny HALLYDAY était un résident français (voir sur ce lien), la veuve de l’artiste annonce qu’elle demande à devenir américaine. Un choix stratégique ? Selon son avocat Ardavan AMIR-ASLANI, cette démarche intervient simplement “après le délai légal de cinq années de carte verte“. Selon son cabinet, Johnny HALLYDAY, mort en décembre 2017, “avait prévu d’en faire autant“. “Laeticia HALLYDAY ne renoncera pas à la nationalité française. Elle devrait obtenir la nationalité américaine d’ici une année. Ma cliente tient ainsi à respecter la volonté de Johnny HALLYDAY qui avait lui-même exprimé à maintes reprises le souhait d’acquérir la nationalité américaine” a-t-il insisté. La procédure ne concerne en revanche pas Jade et Joy, les deux filles du couple, car elles sont mineures. “Dès lors que leur mère aura obtenu la nationalité américaine, elles pourront acquérir automatiquement la nationalité américaine à leur tour“.

Les aînés du taulier, Laura SMET et David HALLYDAY, ont gagné une première manche décisive le 28 mai dernier lorsque le tribunal de grande instance de Nanterre a confirmé la compétence des tribunaux français pour juger cette affaire. Mais Laeticia HALLYDAY ne compte pas en rester là, elle a en effet décidé de faire appel. L’avocat de David HALLYDAY indique que l’acquisition de la nationalité américaine par l’épouse de Johnny ne remettra absolument pas en cause le déroulé du jugement. “Cette demande ne nous surprend absolument pas. Au plan juridique, cela ne change absolument rien” déclare Pierre-Jean DOUVIER. “Nous l’avions anticipée depuis plusieurs mois. La procédure va suivre son cours, et c’est bien la justice française donc les tribunaux français qui seront compétents. Il va falloir qu’elle démontre qu’elle a rempli toutes ses obligations qu’elles soient juridiques, réglementaires ou fiscales“.

Rappelons aussi que Laeticia HALLYDAY a demandé de transférer les derniers biens de son mari défunt dans ses trusts américains, afin de les mettre à l’abri de la justice française. Les juges de Los Angeles rendront leur décision le 26 juin prochain. A suivre…

Par Damien Louvetys

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.