Pourquoi "Stars 80, la suite" est-il un échec au cinéma ?

Pourquoi "Stars 80, la suite" est-il un échec au cinéma ?

Si le premier volet de "Stars 80" avait atteint les presque 2 millions d'entrées en salles il y a deux ans, le volet suivant "Stars 80, la suite" atteindra péniblement les 300 000 spectateurs. Un échec considérable. Certes, sorti au cinéma le jour de la mort de Johnny, cette raison n'explique pas à elle seule cette catastrophe économique. Mal marketé, le film aura subit deux bad buzz juste avant sa sortie : Jean-Luc LAHAYE faisant une blague douteuse a indigné Martine BROUSSE, la Présidente de l'association la Voix de l'Enfant. En effet dans cette scène finalement coupée au montage, Richard ANCONINA, incarnant le producteur demande à l'artiste : "Qu'est-ce que tu fais, t'es tout seul ? D'habitude t'es toujours avec des copines". "Ah mais t'inquiètes pas, elles vont venir hein ! Mais à cette heure-ci elles sont au lycée... Ben oui, elles passent le bac" lui répond alors le papa chanteur (voir sur ce lien), pis Olivier KAEFER ("Ce monsieur pathétique, le regard du perdant" selon Julie PIÉTRI), ex-producteur de la tournée "Stars 80", attaque en justice le producteur et réalisateur du film Thomas LANGMANN, pour ses droits d'auteur soit-disant non réglés et pour violation de son droit moral (voir sur ce lien). Tout ça fait beaucoup pour un seul film.

Sans parler des critiques assassines, qui au delà d'un scénario inexistant (déplacer l'intrigue à la montagne façon "Les bronzés font du ski"), mettent le doigt sur des effets de montage et des plans non travaillés : "Impossible de relever tous les plans où le point semble aléatoire, les séquences au montage absurde, les faux-raccords en pagaille, ou les enchaînements d’angles impossibles, massacrant ce qui fait office de dialogues à la hache .../... Un aspect bricolé qui condamnerait n’importe quel étudiant en cinéma à l’énucléation .../... Précédé d'une réputation sulfureuse, "Stars 80, la suite" va bien au-delà du simple ratage envisagé, et s'impose comme une des purges les plus indigentes dont ait jamais accouché le cinéma français" selon le site Ecran Large", ou encore "Si l’on accepte le postulat de départ, à savoir bâtir un film autour de quinquagénaires bedonnants qui ne savent pas jouer la comédie, cette suite se veut la digne face B de son prédécesseur avec les mêmes qualités, les mêmes défauts, mais l’attrait de la nouveauté en moins" selon le magazine "Première".

 

Qui trop embrase mal étreint ?

Comment ne pas évoquer une possible saturation du grand public pour ses vedettes issues des années 80 ? Le 2 décembre dernier, soit huit jours seulement avant la rediffusion du premier volet du film "Stars 80" sur TF1, France 2 ne se classe que troisième des audiences avec "Stars 80 triomphe !", le concert donné ce soir-là à l'U Arena, animé par Sophie Davant et retransmis en direct (voir sur ce lien). Jusqu'à 23h30, le show fédère 3,4 millions de personnes en moyenne, selon Médiamétrie. La part d'audience atteint 16,3% sur les individus de quatre ans et plus. Les problèmes techniques eux, ne cessent d'un bout à l'autre du spectacle. Et puis, quel intérêt d'aller voir DÉBUT DE SOIRÉE chanter "Le jerk" (un tube de Thierry HAZARD) ou SABRINA "It's Raining Men" (un tube des WEATHER GIRLS) ?

"Les deux écrans géants sur les côtés de la scène sont en panne" selon nos confrères du "Figaro". "Le son est de si piètre qualité qu'on se demande si les musiciens jouent sur bande. 21h41: miracle. Les écrans géants s'allument. Nos voisins sont hilares : le son et l'image sont décalés. Et pas qu'un peu. La régie son n'arrive pas à se caler avec la régie vidéo. Pour un spectacle qui s'est pompeusement rebaptisé ce soir "Stars 80, le triomphe", c'est le naufrage .../... On voit bien que le phénomène "Stars 80" s'érode : la salle d'une capacité de 44 000 places est très loin d'être remplie. Tout le haut au-dessus des loges est vide et fermé".

Thierry Cadet

Programmes avec COOKIE DINGLER, GOLD, PETER et SLOANE, Phil BARNEY, François FELDMAN, Julie PIETRI, IMAGES, Gilbert MONTAGNÉ, LIO & Jean SCHULTHEIS

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.