Que vaut le duo entre Nicole Croisille et Calogero ?

Par Thierry Cadet
Le 9 mai 2019
3 mins

Une fois n’est pas coutume, c’est sur une musique du regretté Francis LAI (voir sur ce lien), que la compositeur/interprète CALOGERO (dont le nouveau clip « On se sait par cœur » vient de paraître) a posé sa voix, mêlée à celle de Nicole CROISILLE, sur un texte de Didier BARBELIVIEN. « Les plus belles années d’une vie« , est la chanson-phare du nouveau film de Claude LELOUCH, troisième volet de la trilogie : « Un homme et une femme » étant sorti en 1966, et « Un homme et une femme : 20 ans déjà » en 1986 — avec 4 269 209 entrées en France pour le premier, mais seulement 469 352 pour sa suite, dans les années 80. Le long-métrage « Les plus belles années d’une vie » sera en salles le 22 mai prochain.

Ils se sont connus voilà bien longtemps. Un homme (Jean-Louis TRINTIGNANT) et une femme (Anouk AIMÉE), dont l’histoire d’amour fulgurante, inattendue, saisie dans une parenthèse devenue mythique, aura révolutionné notre façon de voir l’amour. Aujourd’hui, l’ancien pilote de course se perd un peu sur les chemins de sa mémoire. Pour l’aider, son fils va retrouver celle que son père n’a pas su garder mais qu’il évoque sans cesse. Anne va revoir Jean-Louis et reprendre leur histoire où ils l’avaient laissée…

Nicole CROISILLE était récemment l’invitée de Christophe DANIEL dans l’émission « Micro miroir » sur Melody. Depuis un an, ce programme demande aux passants qui figure sur un cliché, puis montre les réponses à l’artiste en question.

Par ailleurs, le double CD « Il était une fois… Nicole« , regroupant trente-trois enregistrements — dont quatre inédits, réalisé en collaboration avec l’artiste et Budde Music France, est toujours disponible. Parmi eux, ceux de l’album de référence « Croisille 80« , sa collaboration avec Michel COLOMBIER, l’homme de l’ombre, et ses grands succès interprétés en anglais dont « Femme… Woman In Your Arms« , publié pour la première fois dans les pays francophones. Le double CD est accompagné d’un livret de quarante pages contenant un récit retraçant le contexte historique des enregistrements ainsi que de nombreuses photos inédites.

Par Thierry Cadet