Isabelle Morizet aurait-elle (enfin) fait la paix avec Karen Cheryl ?

Isabelle Morizet aurait-elle (enfin) fait la paix avec Karen Cheryl ?

Isabelle MORIZET (de son patronyme) se serait-elle enfin réconciliée avec Karen CHERYL (au point d'envisager enfin la parution d'une vraie compilation) ? Invitée dans l'émission "La vie secrète des chansons" vendredi dernier, présentée par André MANOUKIAN, l'interprète de "La marche des machos" revient sur l'histoire de l'adaptation française de son tube "Show Me You're Man Enough". "Comme Humbert IBACH (ndlr : Mémé IBACH) avait un flair impressionnant, ses choix ne se discutaient pas" confie-t-elle. "Grâce au disco qui était vraiment sur sa derrière vague, j'allais me balader sur tous les plateaux de télé d'Allemagne, d'Angleterre, d'Italie, d'Espagne, des Pays-Bas... j'ai beaucoup beaucoup voyagé (sourire)".

En effet, "Show Me You're Man Enough" cartonne dans les charts en 1979. L'année suivante, c'est grâce à son passage dans une émission des incontournables Maritie et Gilbert CARPENTIER, que Karen CHERYL en fait à nouveau un tube, cette fois-ci dans la langue de Molière. "A l'époque vous savez, quand les CARPENTIER décidaient de consacrer un "Numéro 1" à un artiste, c'était vraiment l'apothéose. Vous saviez que, ça y est, vous teniez votre heure de gloire ! Mais bien évidemment mes chansons qui étaient en anglais, il fallait les interpréter en français". Et pour l'occasion, c'est le célèbre parolier de Joe DASSIN et de Michel FUGAIN, qui s'y colle : "J'ai écouté la musique, simplement" raconte aujourd'hui Claude LEMESLE. "Bon j'ai trouvé que ça avait l'air d'une marche, et puis je suis profondément féministe. Et donc cette idée de marche des machos, où je me moque gentiment des machos et des mecs qui roulent, comme je trouvais que Karen était bien capable de manier l'ironie, ça collait très bien (sourire)".

En tout et pour tout "Show Me You're Man Enough" (Top 2 en 1979) et son adaptation française "La marche des machos" (Top 4 en 1980) s'écoulent respectivement à 420 000 et 370 000 exemplaires, soit 800 000 passages en caisse en 365 jours seulement, et sont certifiés disque de platine. Un double succès pour une même artiste; jamais produit jusqu'alors, et jamais réitéré depuis. "Je fais ce final et puis on pense que la chanson mourra après la diffusion de l'émission. Hors, il se produit quelque chose d'étonnant, elle est réellement réclamée en radios par les programmateurs de l'époque. On commence à s'interroger dans les maisons de disques, en fait elle est réclamée de toute part, donc on va l'enregistrer". Bingo !

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

C'est Julie BATAILLE qui enregistre, la première, la chanson composée par Gérard STERN "Dancing" (au texte écrit par Didier BARBELIVIEN), qui deviendra "Twister ma peine" avec le succès que l'on sait pour Karen CHERYL, l'année suivante  sur un nouveau texte de... Didier BARBELIVIEN. "Mais y'a pas photo, "Dancing" c'est ma chanson !" déclare Julie BATAILLE à nos confrères du site Horscene.

Après la sortie de sa compilation "La petite minette", cette dernière nous entraîne actuellement dans les coulisses du showbiz à travers son autobiographie "Y en a qu'une, c'est la brune !", aux Editions du Net (voir sur ce lien).

Par Damien Louvetys

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.