Jean-Luc LAHAYE : "Oui, je préfère les jeunes"

Jean-Luc LAHAYE : "Oui, je préfère les jeunes"

Jean-Luc LAHAYE fait des révélations surprenantes à nos confrères du figaro.fr, revenant sur sa réputation d'artiste sulfureux acquise suite à divers affaires de mœurs. J'ai eu une enfance perturbée, blessée, sacrifiée. Ma vie n'a été que du hors-piste, je suis incapable de rester dans les clous, de rentrer dans le rang. Je peux choquer, je comprends que des gens puissent être choqués que je sois attiré par les plus jeunes que moi. Bah, oui ! Quel est le plus honnête homme qui ne s'est jamais retourné vers une fille de 20 ans en matant sa silhouette ? Je n'en connais pas. Moi je vais plus loin que mater. Si je peux séduire une fille de 20 ans, je ne me gêne pas, bien sûr. C'est mon signe extérieur de jeunesse. C'est interdit ça ? Peut-être que je vais choquer, mais je ne suis pas le seul artiste : Claude FRANCOIS, Johnny HALLYDAY, Serge GAINSBOURG, enfin tout le monde quoi… confie Jean-Luc LAHAYE

En 2007, l'artiste est condamné à une amende de 10 000 euros pour atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans lors d'un procès à huis clos au tribunal correctionnel de Paris. Selon la presse, les débats ont porté en particulier sur l'âge que la plaignante avait, et sur l'âge qu'elle avait dit avoir, au moment des faits. Je peux choquer des gens, mais je m'en fous. C'est le moindre de mes soucis. Oui, je préfère les jeunes. Je me vois mal tenir la main d'une femme de mon âge dans la rue ou coucher avec. Bien que ça m'est arrivé aussi parce que j'aime les femmes et que toutes les femmes sont belles à tout âge. Mais j'ai une certaine attirance pour les plus jeunes.

Actuellement sur la tournée "Stars 80", le papa chanteur se produira sur la scène du Théâtre Dejazet de Paris, le 22 décembre prochain, à l'occasion de son anniversaire. Jean-Luc LAHAEYE, qui changera son nom en Jean-Luc LAHAYE est né le 23 décembre. Son année de naissance reste floue. Ainsi beaucoup de sources annoncent 1952 alors que le site officiel du chanteur annonce 1958. Enfant de la DDASS, Jean-Luc LAHAYE apprendra le métier d'ajusteur, mais connaîtra aussi la délinquance, qui lui vaudra de connaitre en 1976 quelques mois de prison. Le succès arrive en 1982 avec "Femme que j’aime" et sort l’année suivante un premier album "Appelle-moi Brando", qui permettra à Jean-Luc LAHAYE d’assurer les premières parties d’artistes comme Linda DE SUZA et Michel LEEB. Le succès le suit toujours en 1984 avec le titre "Decibelle", mais surtout avec l’album "Peur", et les titres "Pleure pas", "Plus jamais" et surtout "Papa chanteur", dédié à sa fille Margaux, titre vendu à plus de 1,2 millions d’exemplaires (n°1 du Top 50 en 1986). Le dernier opus de compositions originales, "Gloria" – prénom de sa seconde fille, incluant dix inédits, dont quatre titres de Didier BARBELIVIEN (plus la reprise de la chanson "Un jour viendra" de Michel MALLORY), est paru en 2004.

Thierry Cadet

Abonnez-vous dès maintenant !

Simple et rapide.

Les thèmes

  • Concerts

    Les plus belles prestations scéniques des artistes français et internationaux filmées depuis 50 ans.

  • Documentaires

    Les documentaires et les reportages les plus passionnants sur la chanson. Pour mieux comprendre la carrière de ces légendes.

  • Films

    Films musicaux, films avec des chanteurs qui jouent la comédie, biopics... Voilà un rendez-vous qui combine amour de la musique et passion pour le 7ème art.

  • Variétés

    Melody présente des émissions de variétés intégrales issues des archives de la télévision française et désormais étrangère.