Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Pas encore de compte ?

Abonnez-vous !

Envie de voir ce programme ?

Pour le voir en integralité, abonnez-vous à l’offre multi-écrans de MELODY et retrouvez les plus beaux programmes de votre chaîne vintage, à partir de 2,50€ par mois !

  • Le meilleur des années 60 à 90 en illimité
  • Sur tous vos écrans
  • Abonnement sans engagement
Profiter du 1er mois offert
Crédit photo : visuel du single "A tort ou à raison"

Trente-sept ans après son tube "Femme", Jean-Luc LAHAYE dévoilera prochainement son nouvel album, porté par un nouveau single "A tort ou à raison" (sur le thème de la rédemption, qui n'est pas sans rappeler ceux de Johnny). La chanson a été écrite par Lydie ROGER et Jean-Luc LAHAYE, composée par Didier ESCUDERO. Le disque, il l'envisageait il y a cinq ans, réalisé avec un "immense artiste". Un projet avorté, suite à ses problèmes judiciaires. "J'ai commencé un album avec André MAROUANI qui a déjà travaillé avec moi comme tu le sais..." confiait-il au magazine "Platine". "Et, en même temps, je me suis à nouveau lié d'amitié avec quelqu'un d'autre, un immense artiste... Et j'envisage de faire le disque avec lui. C'est tellement inespéré, merveilleux et fantastique que je ne peux pas en dire plus. Il le prendrait mal, et ça me porterait la poisse. On en reparlera quand je serai en studio ! J'essaierai de m'évader avec lui à New York pour le réaliser. On ira au studio Electric Lady, conçu par Jimmy HENDRIX !". Le destin en aura voulu autrement.

Jean-Luc LAHAEYE, qui changera son nom en Jean-Luc LAHAYE est né le 23 décembre. Son année de naissance reste floue. Ainsi beaucoup de sources annoncent 1952 alors que le site officiel du chanteur annonce 1958. Enfant de la DDASS, Jean-Luc LAHAYE apprendra le métier d'ajusteur, mais connaîtra aussi la délinquance, qui lui vaudra de connaitre en 1976 quelques mois de prison. Le succès arrive en 1982 avec "Femme que j’aime" et sort l’année suivante un premier album "Appelle-moi Brando", qui permettra à Jean-Luc LAHAYE d’assurer les premières parties d’artistes comme Linda DE SUZA et Michel LEEB. Le succès le suit toujours en 1984 avec le titre "Decibelle", mais surtout avec l’album "Peur", et les titres "Pleure pas", "Plus jamais" et "Papa chanteur", dédié à sa fille Margaux, titre vendu à plus de 1,2 millions d’exemplaires (n°1 du Top 50 en 1986). Le dernier opus de compositions originales "Gloria" - prénom de sa seconde fille, incluant dix inédits, dont quatre titres de Didier BARBELIVIEN (plus la reprise de la chanson "Un jour viendra" de Michel MALLORY), est paru en 2004.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Depuis un peu plus d'un an, l'émission "Micro miroir" présentée par Christophe DANIEL sur Melody, demande aux passants qui figure sur un cliché, puis montre les réponses à l'artiste en question. Jean-Luc LAHAYE est revenu dans l'émission sur certains mauvais choix de chansons dans sa carrière. Des regrets artistiques ? "J'ai des regrets, mais je n'ai pas de remords" confie-t-il. "J'ai pas un parcours musical parfait. Il a manqué d'homogénéité. Je suis passé de "Papa chanteur", qui a été un grand succès (ndlr : Top 1 en 1986), à une chanson qui n'a rien fait "Lettre à la vieille", qui était à l'opposé de ce que pouvait attendre le public". Avant de renouer avec ce dernier grâce à "Il faudrait que tu reviennes" (Top 19 en 1987), "Djemila des Lilas" (Top 16 en 1987) et "Débarquez-moi" (Top 15 en 1988).

"Ensuite j'ai fait un album rock avec Michel MALLORY qui était un peu trop puriste. J'ai aimé les compositions qu'il a faites pour Johnny, et j'ai fait un très bel album, mais il n'était pas attendu, et pas souhaité certainement. Je ne regrette pas cet album, mais je regrette de ne pas avoir eu la rigueur de garder le cap sur l'autoroute à quatre voies sur laquelle j'étais. Parfois j'ai pris des voies sans issue" confesse-t-il. "Je regrette de ne pas avoir extrait en single "Harley Song" que m'a composée CHRISTOPHE, "Si tu pars" que j'ai écrite avec mon ami Jean-Paul DRÉAU je me demande ce qui m'a passé par la tête pour ne jamais l'extraire, et une ou deux chansons d'un album qui s'appelait "Parfum d'enfer". Mais les choses sont inscrites, il faut qu'elles soient comme ça".

Par Thierry Cadet

MELODY en Direct et en Replay sur tous vos écrans !

Retrouvez toutes vos émissions de variétés, concerts, documentaires et films en illimité sur votre ordinateur, tablette, smartphone et Apple TV.
Le meilleur des années 60 à 90. Où et quand vous le souhaitez.
À partir de 2,50 € / mois et sans engagement !

Devices

Recevoir la chaîne MELODY
via votre opérateur TV

MELODY est disponible en France, Belgique, Suisse, à Monaco et au Luxembourg

S'abonner à Melody